24e PRIX DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE TÉLÉVISION

Créé en 1994 par la Commission Télévision de la PROCIREP (société de gestion de droits et d’aide à la production cinématographique et audiovisuelle), le Prix du producteur français de télévision entend valoriser le métier de producteur audiovisuel et ainsi contribuer à mieux faire connaître ce maillon essentiel de la création télévisuelle.

Les lauréats 2018

contact presse : Christophe Kerambrun 06 26 54 28 97 - christophe@bluehelium.com

Suivre sur les réseaux
100%

La 24ème édition du Prix du producteur français de télévision dont la cérémonie s’est tenue en soirée le 26 mars 2018 au Trianon et à L’Elysée Montmartre à Paris, a décerné le Prix du Producteur français de télévision à FOLIVARI dans la catégorie Animation , à LITTLE BIG STORY dans la catégorie Documentaire, à SCARLETT PRODUCTION dans la catégorie Fiction

Plus de 900 professionnels ont assisté à la soirée.

Lors de cette même soirée ont également été remis les Prix export de TV France International.

Le jury était présidé cette année par la comédienne Alix Poisson.

Après avoir souligné la grande qualité des sociétés nommées à l’issue du vote en ligne de présélection, le jury a récompensé au titre de Producteur français de télévision 2018  dans la catégorie Animation, la société FOLIVARI  (Didier et Damien Brunner), pour la variété et qualité de sa politique éditoriale, que ce soit en matière d’adaptations ou de créations originales, et la capacité des producteurs à accompagner leurs auteurs tout en faisant émerger de nouveaux talents.
FOLIVARI est notamment producteur de « Chien Pourri » (52 x 13’ de D. Durand, V. Patar et S. Aubier pour France Télévisions et la RTBF), du « Grand Méchant Renard et autres contes » (long métrage cinéma de Benjamin Renner issu d’un projet de série TV), et de « Ernest & Célestine, la collection » (26 x 13’ de J.C. Roger & J. Cheng pour France Télévisions).

Le jury a par ailleurs récompensé au titre du Producteur français de télévision 2018 dans la catégorie Documentaire, la société LITTLE BIG STORY (Valérie Montmartin), dont le jury a relevé l’ambition des projets, leur portée internationale, en soulignant la prise de risque et l’audace de leur productrice. Sont appréciés aussi sa capacité à accompagner les talents dès le développement avec l’ambition d’une ligne éditoriale forte et engagée. LITTLE BIG STORY est notamment productrice de « La Rançon » (90’ de Rémi Lainé pour Arte et Public Sénat), de « L’Empire de l’Or Rouge » (70’ de J.B. Malet et X. Deleu pour France Télévisions), et de « Numéro 387 (Les Veilleurs) » (projet en cours de 90’ & 52’ de Madeleine Leroyer pour Arte et Public Sénat).

Enfin, le jury a désigné au titre du Producteur français de télévision 2018 dans la catégorie Fiction, la société SCARLETT PRODUCTION (Joëy Faré et Florence Dormoy), pour sa politique de production allant des unitaires de qualité aux séries ambitieuses, en soulignant par ailleurs la capacité de la société à travailler avec l’ensemble des diffuseurs français.
SCARLETT PRODUCTION est notamment productrice du téléfilm « Un Adultère » de Philippe Harel et de la mini-série « Fiertés » de Philippe Faucon (3 x 52’ pour Arte), ainsi que de la série « Les Sauvages » de Rebecca Zlotowski (adaptation du roman éponyme en 6 x 52’ pour Canal+).

Les lauréats du Prix du producteur français de télévision 2018 se voient offrir leur adhésion à TV France International pour l’année 2018.

Prix du Producteur français de télévision 2018 dans la catégorie Animation

  • FOLIVARI / Damien Brunner, Didier Brunner
    image

    Fondée en 2014, Folivari est une société de production réunissant expérience, jeunesse et ambition, à l’image de ses fondateurs: Didier Brunner, fondateur de la société de production Les Armateurs (Kirikou, Les triplettes de Belleville, Ernest et Célestine... etc); Damien Brunner, formé à Penninghen fut architecte à son compte pendant plus de 10 ans;Thibaut Ruby, directeur de production d’Ernest et Célestine et producteur exécutif sur Le chant de la mer supervise l’ensemble des productions; Delphine Dalquié, précédemment directrice juridique de la société Les Armateurs; Emmanuel Delétang, producteur et éditeur musical chez 22D MUSIC. Enfin Pauline Brunner, comédienne et réalisatrice de films d’animation.
    En 2017, Folivari sort (avec Panique! et Studiocanal) le long-métrage Le grand méchant renard et autres contes, initialement trois contes prévus pour la télévision. Le film rencontre un succès auprès de la critique et du public : toujours en salle depuis sa sortie en juin (34ème semaine), le film réuni plus de 670 000 petits et grands spectateurs français. Le film commence aujourd’hui sa carrière à l’international : il est programmé ou nommé dans de prestigieux festivals tel que le TIFF Kids, le BFI London, Giffoni Festival, les European Animation Awards, les Annie Awards...
    En parallèle de cette sortie, Folivari livre à france télévisions la série Ernest et Célestine, la collection (26x13’), coproduite avec Mélusine Productions, SO-NORD et la RTBF. L’audience du samedi matin chez Les Zouzous est telle que nous discutons aujourd’hui d’une saison 2. L’histoire de nos deux compères en colocation se poursuit avec KMBO Kids qui a porté au cinéma quatre épisodes de la série pour en faire un programme de cinéma.
    Ernest et Célestine en hiver est programmé sur l’ensemble du territoire français et comptabilise déjà plus de 250 000 spectacteurs. Notre prochaine série est une adaptation des irrésistibles albums de Colas Gutman et Marc Boutavant : Chien pourri en 52 histoires de 12 minutes. Le trio de réalisation est composé du jeune et talentueux Davy Durand, ainsi que des désopilants Vincent Patar & Stéphane Aubier. La série, coproduite avec Panique! et Dandelooo, pré-achetée par France Télévisions, rentre actuellement en pré-production : les premiers épisodes seront livrés en septembre 2019.
    Folivari développe également la série Les quatre de Baker street, inspirés des albums éponymes publiés chez Glénat, avec l’équipe artistique Des grandes vacances ainsi que la série Menino et les Enfants du monde, réunissant la spontanéité des personnages du film The boy and the world d’Ale Abreu et les images du documentaire primé Les chemins de l’école produit par Winds. S’ajoute à l’appétence de production de séries télévisées, la volonté pour Folivari de s’inscrire comme acteur incontournable sur le marché de la production de films de longs métrages d’animation. Le film Pachamama, réalisé par Juan Antin, est en production depuis septembre 2017 et sortira en salle à Noël 2018. Le film est coproduit avec O2B Films, Doghouse Films au Luxembourg et Kaïbou Productions au Canada. Le long-métrage Samsam, adapté du personnage de Serge Bloch dont les aventures sont publiées chez Bayard, vient de rentrer en pré-production. Le film est réalisé par Tanguy de Kermel et coproduit avec Studiocanal, France 3 Cinéma, Macguff Ligne et La Compagnie Cinématographique. A partir de ce long-métrage, Folivari prévoit de produire une troisième saison de la série initiée par Bayard, et coproduite avec ses derniers.
    Folivari a également initié, avec Nectarious Films, son premier long-métrage en prise de vue réelle, dont le tournage est prévu pour l’été 2018. Il s’agit de Ma famille et le loup, premier long-métrage d’Adrian Garcia (collectif Headless). En plus de Les nazis, mon père et moi, Folivari développe Le sommet des dieux (animation adulte), réalisé par Patrick Imbert et coproduit avec Julianne Films ainsi que Ernest et Célestine, Le voyage en Charabie réalisé par Julien Chheng et Jean-Christophe Roger. Société de production déléguée mais aussi studio d’animation née avec le film Le grand méchant renard et autres contes et Ernest et Célestine, la collection, Folivari vise l’excellence en créant sur place ses propres programmes. L’expérience et le nez de Didier Brunner, l’ambition et l’oeil de Damien Brunner et de l’ensemble de l’équipe, permet à Folivari de développer des projets de qualité et de découvrir les nouveaux talents de l’animation et du cinéma en France et à l’international.

Prix du producteur de télévision dans la catégorie Documentaire :

  • LITTLE BIG STORY / Valérie Montmartin
    image

    Little Big Story est une société de production audiovisuelle française et basée à Paris, dédiée aux documentaires, aux formats longs et à l’international. Elle entend revisiter les modes narratifs en croisant les formes, les genres et les supports, afin de raconter des histoires qui mettent l’époque à nu.
    Little Big Story s’appuie sur l’idée que les petites histoires font les grands récits.
    Little Big Story s'appuie également sur l'expérience de sa productrice, Valérie Montmartin. Elle est présidente de Little Big Story, créée en avril 2014. Elle produit une coproduction internationale très remarquée Numéro 387 pour ARTE France et RTBF (coproduction Stenola Films/ Graffiti Docs) et vient être sélectionnée par l’Accelerator Lab du programme américain Chicken & Egg Pictures.
    Elle a produit en 2017 deux co-productions internationales La Rançon (90’, Arte France, RTBF), L’Empire de l’or rouge (75’, France 2, TV5 Canada) ; mais aussi un documentaire politique et historique pour France 3 Un pouvoir (90’) et Hong Kong génération Rétrocession pour Arte (52’), en sélection au FIGRA 2108.
    Elle a trois films en production : Le monde selon Amazon (France 5/ Radio Canada/ coproduction Films du Rapide Blanc), L'argent de la terreur (Arte France), et Birmanie, les pièges du pouvoir (Arte France/ DR, coproduction Bullitt Films). Elle a plusieurs films en développement dont Austral (coproduction Stenola Production en Belgique), un long métrage documentaire, une série documentaire (6X52'), une série en fiction, un unitaire et un long-métrage d'animation. Elle poursuit également sa politique en direction des jeunes auteurs.
    Elle a également produit avec Little Big Story Le Choix d’Oleg (Public Sénat, 75’ - 2016) sélectionné en compétition internationale comme documentaire de création au FIPA 2016, sélectionné à DOK LEIPZIG, finaliste du Prix Albert Londres et multi-primé à l'international, ainsi que La Suisse, coffre-fort d’Hitler de Xavier Harel et Olivier Lamour (France 5, Public Sénat, NDR-ARD, RTBF), Mention Spéciale Terre(s) d'histoire au Figra 2017 et Prix du documentaire historique HISTORIA en 2018. Valérie Montmartin a co-dirigé pendant huit ans Ligne de Mire Production.
    Elle est diplômée d'Eurodoc, a 46 ans et vit à Paris.
    Little Big Story a tiré les leçons d’un marché émietté, et d’une révolution audiovisuelle en cours. Valérie Montmartin fait le pari d’un contenu à haute valeur ajoutée dans l’écriture et le style, l'accompagnement des auteurs, l'exigence cinématographique et la production des premiers films audacieux.
    Cette démarche est fondée sur l’idée d’un (télé)spectateur-citoyen déjà nourri d’images et exigeant. C’est une démarche d’avenir, porteuse de projets ambitieux et de financements multiples. Little Big Story entend conquérir de nouveaux espaces et de nouveaux marchés dans un monde audiovisuel en mutation.
    Par leur forme et leur fond, les projets visent des audiences larges, en France et sur le marché international. Little Big Story construit désormais sa stratégie autour de 4 axes : • les documentaires et les documentaires internationaux, • les séries documentaires • la fiction : une série (6X52') et un unitaire sont en développement, • l'animation : un long métrage d’animation, adaptation d’un roman de Marie Desplechin, est en cours de développement.

Prix du producteur de télévision dans la catégorie Fiction

  • SCARLETT PRODUCTION / Florence Dormoy, Joëy Faré
    image

    Fondée en 1999 par Florence Dormoy et Joëy Faré, Scarlett production est une société de production audiovisuelle dont l’objectif est de proposer des créations qui soient le reflet de notre temps et notre société.
    Nous poursuivons une ligne éditoriale qui se partage entre une fiction divertissante mais néanmoins porteuse de sens, et une fiction plus grave, à même de nous faire réfléchir sur nous-mêmes et sur le monde.
    Parmi notre catalogue de films figurent ainsi Les Anonymes de Pierre Schoeller, Les Heures souterraines, de Philippe Harel ou Ne m’abandonne pas de Xavier Durringer, couronné par de nombreux prix dont un Emmy Awards.
    Scarlett a également fait le choix de paris audacieux en termes de séries et de comédie, comme en témoignent Clara Sheller (France 2) mais aussi Kaboul Kitchen (Canal+).
    Deux productions récentes seront bientôt diffusées sur Arte : le film Un adultère réalisé par Philippe Harel, sélectionné au Fipa et au French film Festival de Colcoa, a reçu les Prix d’interprétation masculine et du Meilleur espoir féminin au festival de Luchon, tandis que la mini-série Fiertés réalisée par Philippe Faucon sur la lutte des droits homosexuels des années 1980 à nos jours suscite un profond engouement en France et à l’étranger (Pyrénées d’or au Festival de Luchon, sélection au Festival SérieSéries Hors les murs d’Oslo, ainsi qu’auFrench Film Festival de Colcoa).
    Consciente du bouleversement que connait l’univers des séries notamment avec l’arrivée des plateformes, une concurrence accrue et un public désormais mondialisé, Scarlett production continue de déployer de nouvelles collaborations artistiques, tant avec les auteurs qu’avec d’autres producteurs, dans une recherche de complémentarité.
    Ainsi, 3 séries sont actuellement en cours de développement ou de production : Noces Rouges (6x52’) réalisée pour France 3 ; la série Poulets Grillés, comédie policière coproduite avec Mother Production pour France 2 ; et enfin la série Les Sauvages pour Canal+ (6x52’), adaptation du roman éponyme de Sabri Louatah, coproduite avec CPB et réalisée par Rebecca Zlotowski.
    Enfin, toujours dans une stratégie d’innovation et de déploiement à l’international, nous développons actuellement la série Eden Palace avec l’auteur britannique Robert Thorogood, en coproduction avec Mademoiselle Films et Studio Hambourg